Quicklists

La Lumiere ne s arrete pas la

Installation cyberntique mobile

[Conception] v = x

La Lumire commence l, sur l’ide des dplacements de la lumire dans l’espace, de la lumire dans le temps, des regardeurs dans l’espace-temps ; sur l’ide des interactions entre la lumire et la matire, la lumire et le visiteur, entre les visiteurs ; sur l’ide que, de l’interaction, nat le dplacement, que le dplacement est interaction.
La Lumire ne s’arrte pas l.

La Lumire ne s’arrte pas l invite les visiteurs dans un lieu de transformations, la Chambre de Lorentz. Sept personnes peuvent y glisser la tte travers un sas d’espace-temps. Elles pourront s’apercevoir, se voir, s’observer. Leur arrive, leur masse, les mouvements de leur visage et leurs regards qui se croisent perturbent l’espace-temps autant l’intrieur qu’ l’extrieur de la Chambre. La lumire ne suit plus des lignes droites mais des courbes godsiques dfinies par des volumes de projection en mouvement. Les projections sonores et visuelles sont modifies en fonction. Deux attracteurs holographiques capturent la lumire et un miroir liquide ouvre le sol au regard du visiteur.

[Musique] Cyril Fonteneau
[Direction scientifique] Franois Couchot
[Traitement des donnes] Michle Gouiffs
[Acquisition des donnes] Marion Tardieu et Alba Malaga Sabogal
[Interprtation] Tiina Kaartama et Franois Couchot

avec la participation de
Jean-Louis Marlats et des services techniques du Synchrotron SOLEIL

Holorapt - des Vues de l’esprit [Logos]
Laboratoire de l’Acclrateur Linaire (LAL, CNRS, Universit Paris-sud)
Imagerie par Rsonance Magntique Mdicale et Multi-Modalits (IR4M, CNRS, Universit Paris-Sud)
Institut d’Electronique Fondamentale (IEF, CNRS, Universit Paris-Sud)
Laboratoire de Mathmatiques d’Orsay (LMO, CNRS, Universit Paris-Sud)
Henri blanc S.A.

Choisissez une liste de lecture

report_video

report_text

0 Commentaires

Les commentaires sont bloqués.